Maison d'Evelyne

A l’origine de l’histoire: La traine

La traîne est une prolongation du voile. Celui-ci fut porté, oublié puis remis parfois au goût du jour. Il représentait à l’origine, la virginité de la jeune mariée. Pour la traine, sa longueur varie selon les goûts, les envies, les modes et les mauvaises langues ajoutent … selon la virginité !

 Dans le langage populaire du 9e siècle, le mot traine est voisin du mot pan, du latin pannus (morceau d’étoffe), qu’on laisse flotter. Une traine est donc un pan de vêtement fixé dans le dos et tombant au sol. Au-delà de ces considérations vestimentaires, la traine avait une fonction bien particulière pour les futurs époux : s’ils s’inquiètaient de leur future autorité dans leur nouveau foyer, ils n’avaient qu’à poser le pied sur la traine de la mariée durant la bénédiction des alliances. Ils “marquaient” ainsi leur ascendance…..

Traine wedding dress

Robe provenant de www.aminweddingdress.com

A l’origine de l’histoire: l’alliance

L’alliance est un anneau mais : Un mariage se traduit comme une alliance, l’union de deux personnes pour le meilleur et pour le pire. De cela vient le nom « Alliance » que l’on attribue aux bagues échangées lors d’une cérémonie de mariage. Celle-ci était traditionnellement portée à l’annulaire gauche, doigt qui, selon une légende de l’Ancienne Égypte, se trouve placé sur le chemin de la « Vena Amoris » (Veine de l’Amour) qui mène directement au cœur. …Alliances de Geneviève et Diègo

Selon les époques et les pays, on porte l’anneau de mariage (ou de fiançailles) à la main droite, à la main gauche, à l’annulaire et même au pouce. Au Moyen Âge, l’alliance est portée de préférence à la main droite. C’est seulement à partir du XVI et XVII siècles qu’elle est portée à la main gauche en France. En Espagne  sauf en Catalogne, Grèce, Hongrie, Pologne ou encore au Royaume-Uni ou en Russie, elle se porte encore à l’annulaire droit. Dans les pays nordiques et en Allemagne, on porte plutôt l’alliance à l’annulaire droit. Aux Pays-Bas, les catholiques portent l’alliance à la main gauche et les protestants à la main droite.

Il existe toutefois plusieurs croyances. Ainsi, en Asie, l’histoire est différente même si la conclusion est la même. Pour les pays du soleil levant, chaque doigt symboliserait un être.

Les pouces sont les parents, la base de tout, les index nos frères et sœurs, ceux qui nous ont vu grandir, les majeurs nous symbolisent, ils représentent le milieu de nos mains. Les annulaires symbolisent notre partenaire et les auriculaires nos enfants.

A l’origine de l’histoire: Le Voile de Mariée

Le voile de la mariée 

La tradition voulait qu’une femme en deuil porte le voile. Ce temps est révolu mais encore bon nombre de femmes portent un voile lors de la cérémonie religieuse du mariage.

L’origine du port du voile a de quoi faire frissonner, si celle-ci s’avère fondée. Dans une époque reculée, le voile aurait servi aux hommes à kidnapper la femme de leur choix pour en faire leur épouse. Le voile qui lui cachait les yeux l’empêchait ainsi de voir le chemin qui lui aurait permis de retourner chez elle.

Ensuite, le voile aurait été employé pour cacher le visage des promises, lors des mariages arrangés, dans le but d’être certain que le futur mari ne change pas d’idée avant la proclamation des vœux au dévoilement d’un visage qui ne lui plaisait pas!

Aujourd’hui, certaines mariées fidèles aux traditions portent le voile, que leur père soulève à l’arrivée l’autel, et le découpent en longs rubans qu’elles distribuent aux femmes célibataires présentes pour assurer leurs noces prochaines. Ce voile servirait, symboliquement, à éloigner les esprits malveillants le jour du mariage.

1-Mariée voile

Dans la Chine ancienne, la mariée se devait de porter une voile rouge en soie lors de son mariage. En effet, le rouge est le symbole du bonheur dans la culture chinoise. Une légende, racontée dans le « Duyi Zhi » de Li Rong, justifie le port du voile par la mariée. La légende raconte qu’au commencement, la Terre était habitée par deux personnes, frère et sœur. Ils eurent l’idée de procréer, mais eurent honte. Ils décidèrent alors de demander l’avis des dieux. Ces derniers ont approuvé à l’unanimité leur union. Cependant, la femme éprouvait encore de la honte et décida de porter un voile jusqu’à la fin du rituel.

Si aujourd’hui encore beaucoup de cultures accordent toujours de l’importance à ces légendes, certaines attribuent toujours au port du voile une dimension divine.

Mains de mariés

Scroll Up